Création de l’ensemble Arborescence

Lugentium siccentur oculi, plaudant senes, exultent parvuli, umbre mortis quoniam regio quos tenuit, splendoris visio (Philippe de Vitry) « Que sèchent les yeux des affligés, qu’applaudissent les vieillards, qu’exultent les enfants, puisque, sur ceux que retenait la contrée de l’ombre de la mort, s’est levée une splendide vision » Apogée du projet de recherche « Chanter les Motets de Philippe de Vitry » (CMPV), la création de l’ensemble Arborescence constitue le point de convergence des chemins parcourus : interprétation de la musique polyphonique entre Ars antiqua et Ars Nova, encodages et éditions diplomatiques et critiques des manuscrits du Corpus Motetorum Philippo de Vitry, mises en pratique de la science du chant (notation, solmisation, contrepoint, ornementation, improvisation, composition), rencontres entre poèmes et musiques, expérimentations sur la prononciation des textes, espace de réflexion sur les concerts entre musiques du passé et du présent.
Lire la suite →

Rime et raison

Repère sonore et mnémotechnique dans les traditions orales, la rime garde une très importante fonction structurante dans la poésie savante de tradition écrite. Dans notre travail d’édition de motets, elle nous aide à reconstruire les poèmes lorsqu’ils figurent sous la musique, sans retour à la ligne de fin de vers. En pratique, elle pourrait aussi guider nos choix en matière de prononciation. Mais est-elle toujours aussi « sonore » qu’il y paraît ?
Lire la suite →