Repère sonore et mnémotechnique dans les traditions orales, la rime garde une très importante fonction structurante dans la poésie savante de tradition écrite. Dans notre travail d’édition de motets, elle nous aide à reconstruire les poèmes lorsqu’ils figurent sous la musique, sans retour à la ligne de fin de vers. En pratique, elle pourrait aussi guider nos choix en matière de prononciation. Mais est-elle toujours aussi « sonore » qu’il y paraît ?